Si vous rentrez chez vous par l’intermédiaire de l’OIM vous pouvez obtenir une aide complémentaire visant à faciliter votre réintégration. Nous appelons cette aide « aide à la réintégration ».
Cette aide à la réintégration peut vous servir à la création d’une microentreprise ou pour un partenariat dans une affaire existant déjà, pour financer des études ou pour couvrir un loyer les premiers mois suivant votre arrivée, pour vous inscrire à des stages de formation professionnelle, pour couvrir des frais médicaux indispensables, etc. Cette aide vous sera fournie à votre retour chez vous, en collaboration avec nos collègues de l’OIM dans votre pays d’origine. Ils parlent votre langue et sont bien au courant de la situation dans votre pays. Le montant alloué peut servir à créer des ressources (telle une petite entreprise par exemple), pour vous éduquer et, si nécessaire, pour vous loger.

Vous élaborerez, avant votre départ, un plan de réintégration avec l’un de nos conseillers qui vous expliquera comment profiter de cette aide/assistance. Notre but est de vous aider à préparer votre retour. Vous recevrez un contrat de réinsertion stipulant le montant de l’aide à laquelle vous avez droit ainsi que les coordonnées de contact avec l’un de nos collègues dans votre pays d’origine. L’aide que vous recevrez sera une aide en nature et non en espèces. Mais soyez sans crainte car si vous avez une meilleure idée, une fois rentrés chez vous, nous pourrons toujours réadapter vos projets. Une fois dans votre pays, vous devrez contacter le bureau local de l’OIM. Un plan final de réintégration vous y attendra et la personne à contacter vous donnera toutes les indications nécessaires.

Vous pouvez profiter de l’aide de l’OIM de différentes manières comme suit:

Création d’entreprise ou partenariat avec une entreprise existante :

  • Point de vente tel un magasin d’alimentation ou un magasin multiservices, des magasins d’équipements, d’alimentation animale ou de pièces pour voitures ;
  • Atelier tel un garage, un atelier de soudure ou de couture, une station de lavage autos ;
  • Ferme d’élevage de bétail, de porcs ou de volailles, pisciculture, rizières, vergers, montage d’une pompe à boue ;
  • Établissement de restauration tel un kiosque de restauration rapide, un bar ou un restaurant ;
  • Services tels taxi auto/moto, achat d’équipements pour artisanat : maçonnerie, tôlerie/ferblanterie, électricité, etc.

Amélioration des conditions de vie

  • Rénovation de votre habitation (maison/ appartement): remplacement des fenêtres, réparation de la toiture, isolation, réparation du chauffage central, travaux de rénovation, installation d’une salle de bain, achat de matériaux de construction ;
  • Équipement domestique : achat de meubles, machines à laver, frigidaires, vêtements, chauffe-eaux et/ou ordinateurs ;
  • Achat de véhicules tels moto, engins de labour, animaux domestiques (vache, cheval, etc.)

Éducation

  • Inscription à divers cours et stages tels permis de conduire catégories A, B, C et D, comptabilité, informatique, réparation automobile, soudure, etc.

Hébergement

  • Location d’une maison ou d’un appartement ou hébergement temporaire dans des centres d’accueil

Assistance médicale

  • Frais de consultation, médicaments ou séjour en hôpital

Tous autres types de services dont vous pourriez éventuellement avoir besoin tels conseils juridiques, aide à la recherche d’emploi, médiation, aide supplémentaire pour vos bagages.
Si vous voulez faire une demande d’aide, veuillez appeler le +385 1 6463 887 ou envoyez-nous un courriel à l’adresse e-mail iomcroatiaavrr@iom.int pour que nous convenions d’un rendez-vous.

Le retour des migrants dans leur pays peut être tout aussi difficile que la prise de décision d’en partir. Pour un revenant tel Joanne, son retour au pays a été l’occasion de se construire une nouvelle carrière (Colombie).
Le retour des migrants dans leur pays peut être tout aussi difficile que la prise de décision d’en partir. Pour ce groupe de femmes exilées, leur retour chez elles a été l’occasion de devenir entrepreneuses (Irak).
Le retour des migrants dans leur pays peut être tout aussi difficile que la prise de décision d’en partir. Pour un revenant tel Mamoudou, le retour au pays a été l’occasion de reprendre des études (Guinée).
Le retour des migrants dans leur pays peut être tout aussi difficile que la prise de décision d’en partir. Pour un revenant tel Jane, son retour au pays a été l’occasion de démarrer un business (Bangladesh).
Le retour des migrants dans leur pays peut être tout aussi difficile que la prise de décision d’en partir. Pour un revenant tel Abdelhak, son retour au pays lui a permis de s’adonner à ce qu’il aime (Maroc).
Le retour des migrants dans leur pays peut être tout aussi difficile que la prise de décision d’en partir. Pour un revenant tel Macyna, le retour au pays a été l’occasion d’apprendre de nouvelles techniques (Sénégal).
Le retour des migrants dans leur pays peut être tout aussi difficile que la prise de décision d’en partir. Pour un revenant tel Marull, le retour au pays lui a permis de pourvoir aux besoins de sa famille (Tadjikistan).